Comment doubler votre salaire avec la location courte durée Sébastien Ascon

Interview Sébastien Ascon : Comment doubler son salaire avec la location courte durée sans devenir une femme de ménage

Téléchargez notre formation : Les 8 secrets des investisseurs gagnants

Doubler votre salaire avec la location courte durée – Interview Sébastien Ascon

Comment doubler votre salaire avec la location courte durée sans devenir une femme de ménage ?

Salut, c’est Simon et Manu du site « Acheter-un-immeuble.fr ». Aujourd’hui, on a la chance de recevoir Sébastion Ascon, l’expert de la location courte durée. Bonjour Sébastien.

Interview Sébastien Ascon

Salut Simon, salut Manu.

Interview Sébastien Ascon : Expert de la location courte durée

Pour ceux qui ne te connaissent pas encore, est-ce que tu peux te présenter ?

Oui, bonjour à tous, je m’appelle Sébastien Ascon, je suis de la région toulousaine, et voilà j’investis dans l’immobilier, ma particularité pardon c’est que je fais exclusivement de la location courte durée ou de la location saisonnière.

D’accord, alors est-ce que tu fais une différence entre saisonnier, courte durée ?

Location courte durée VS Location Saisonnière

Alors oui, moi je fais la différence entre le saisonnier et la courte durée, la courte durée pour moi c’est une activité que vous allez pouvoir exercer du 1er janvier au 31 décembre sans qu’il y ait un impact sur cette activité, justement la location saisonnière pour moi c’est plutôt de la location à la mer ou à la montagne qui va être liée à une saisonnalité.

Donc pour moi, un petit  peu plus risqué, si il n’y a pas de soleil à la mer, votre chiffre d’affaires et votre taux de remplissage vont s’en ressentir et c’est exactement la même chose à la montagne, si il n’y a pas de neige idem, moins de chiffre d’affaires parce que moins de taux de remplissage, donc voilà, c’est la petite nuance que je fais sur les deux activités.

Et comment tu en es venu à l’immobilier ?

Pourquoi faire de la location courte durée

Pourquoi l’immobilier ? La fameuse question qu’on aime bien poser à ceux qu’on interviewe.

Écoute, écoutez pardon, c’est ma compagne en fait.

Ah il y a toujours une femme derrière.

Il faut toujours écouter sa femme, je le dis vraiment et je le pense sincèrement. Mes beaux-parents sont chefs d’entreprise ou étaient chefs d’entreprise, puis un jour ma compagne m’a dit mais c’est bizarre, tu n’as jamais investi dans l’immobilier, et honnêtement je n’y avais jamais pensé.

Dans ma famille, on n’est pas du tout entrepreneurs, on achète sa résidence principale et c’est tout. L’immobilier c’est réservé aux riches, il faut beaucoup d’argent pour investir dans l’immobilier, tout un tas de fausses croyances, mais j’ai quand même décidé d’écouter ma chérie et entre le moment où elle m’a sorti cette phrase et le moment où j’ai signé mon premier compromis de vente, je ne vous mens pas, il s’est passé un mois, il m’a fallu moins d’un mois pour me convaincre et c’est comme ça que j’ai démarré l’immobilier avec un objectif de préparer ma retraite, d’assurer un patrimoine et de laisser quelque chose à mon fils, parce qu’à l’époque je n’avais pas compris qu’on pouvait gagner de l’argent avec l’immobilier, mais voilà comment j’ai fait mon premier investissement.

Tu as commencé l’immobilier pour te constituer un patrimoine, tu as démarré dans le nu et aujourd’hui de quoi se compose ton parc immobilier ?

La stratégie immobilière de Sébastien Ascon

Alors aujourd’hui, il se compose de neuf appartements que j’exploite en location courte durée et une colocation à côté.

Ça c’est ton nouveau projet, c’est ça ?

C’est mon tout dernier projet.

Pourquoi du coup, la stratégie de la location courte durée t’a attiré, on va dire ?

Les avantages de la location courte durée

Pourquoi ? Tout simplement parce que j’ai compris qu’on pouvait dégager une très très forte rentabilité, dégager un gros cash flow, de gros revenus locatifs avec cette stratégie-là, doubler son salaire pour reprendre votre introduction, c’est ce qui m’a attiré en priorité et moi j’y trouve d’autres avantages, il n’y a pas de loyers impayés, il y a moins de dégradations dans les appartements parce que je maîtrise le temps durant lequel les locataires vont rester dans l’appartement. Trois jours, c’est la durée moyenne de séjour, ça va rarement au-delà, donc moins de risque de dégradations.

C’est marrant parce que souvent, en tout cas nous on ne fait pas de location courte durée à ce jour.

Parce que on est trop fainéants pour l’instant.

Voilà en tout cas, c’est les croyances qu’on a, et on a aussi une autre croyance qui dit que dans la location courte durée, il y a plus de dégradations, et toi tu nous dis c’est pas le cas.

Non, ce n’est pas le cas, lorsqu’on fait de la location traditionnelle avec un locataire à l’année, donc je crois que pour une location en nu, tu peux demander jusqu’à un mois de loyer sur le dépôt de garantie ?

Oui, c’est ça.

Et deux mois en location meublée.

Tout à fait.

La caution en location courte durée

Mais tu ne maîtrises pas en fait le temps que va rester ton locataire dans l’appartement, il peut rester un an, deux ans, trois ans, cinq ans, dix ans, donc quelqu’un qui reste cinq ans avec deux mois de loyer ça ne fait pas beaucoup si jamais tu ne récupères pas l’appartement dans un état correct. Moi je prends 200 euros sur la durée du séjour, voilà je pense que c’est plus confortable 200 euros sur trois jours que deux mois de loyer sur cinq ans, et donc en cas de problème évidemment j’utilise la caution mais je trouve que voilà, le risque est beaucoup plus faible pour ces raisons-là.

D’accord, de ton expérience il y a moins de, alors c’est peut-être des petites bricoles en fait, genre un verre qui casse.

Voilà.

Comment ne pas se faire casser l’appartement en location courte durée

Des petites bricoles comme ça, mais des gros dégâts, genre ils t’ont peint, ils t’ont je ne sais pas ils t’ont mis des traces sur les murs.

Il ont fait projet X dans ton appart.

Ça, ça t’est jamais arrivé ?

Ça n’arrive jamais.

Comment déléguer la gestion en location courte durée

Et comment tu fais pour ne pas te transformer en femme de ménage ?

Alors c’est simple, il suffit de déléguer, alors c’est vrai qu’au moment où j’ai démarré cette activité, je faisais tout, remise de clés, le linge, ménage, le salon de la maison c’était devenu une laverie.

Ça devait plaire à ta compagne ça.

Elle voyait en même temps les revenus qui rentraient, donc.

L’un dans l’autre.

Non mais aujourd’hui, c’est vrai qu’avec ce volume-là, on ne peut plus gérer nous-mêmes, donc je délègue tout ce qui se passe sur le terrain, donc la remise des clés, le linge, le ménage, je fais appel à des prestataires de service, ce qui me permet de me recentrer sur la partie amont, les stratégies commerciales, les stratégies de prix, les annonces, les canals de distribution, les canaux de distribution pardon, et voilà, et donc j’ai des équipes sur place, enfin deux prestataires de service qui assurent tout ce qui va se passer sur site, et donc moi je me dégage du temps.

Donc, entre guillemets, aujourd’hui la location courte durée tu pourrais la gérer de n’importe où en France ?

C’est ce que je fais.

Gérer son immobilier partout dans le monde

Voire à l’étranger.

C’est ce que je fais, en fait c’est pas très compliqué en fait, il suffit d’avoir des relais de confiance, ça c’est le B A BA sur le terrain, mais après que je sois à Paris comme aujourd’hui, à Toulouse ou à Madrid ou à New-York, le business il tourne.

Tu as ton téléphone.

Comment trouver des personnes de confiance ?

Oui, parce que ça je pense que c’est vraiment le point-clé, enfin on en reviendra tout à l’heure si vous restez jusqu’au bout de la vidéo, on va vous donner trois conseils pour vraiment réussir dans la location courte durée, mais je pense que ça déjà c’est vraiment un point-clé, comment tu as trouvé quelqu’un de confiance ?

Alors, j’ai essayé plusieurs personnes, la solution c’est de passer des petites annonces sur Le bon coin ou de regarder sur Le bon coin, donc on trouve.

Des particuliers en fait ?

Des particuliers, des auto-entrepreneurs, ça peut être également des femmes de ménage et puis il y a tout un tas de sociétés de conciergerie qui se sont montées autour de cette activité, donc on peut contacter ces personnes et donc commencer à travailler avec elles, et on voit très vite si ça fait l’affaire parce que les commentaires clients ils ne pardonnent pas, si le prestataire il n’est pas à l’heure au rendez-vous, si le ménage n’est pas fait correctement, il n’y a pas besoin d’aller dans les appartements pour voir que tout ne fonctionne pas correctement. Donc, voilà c’est ce qu’il faut faire, c’est regarder sur Le bon coin et s’adresser à des sociétés de conciergerie qui se sont spécialisées dans le domaine, si ça marche c’est très bien, on ne touche pas, et si ça ne fonctionne pas, il faut changer, next.

Une astuce pour trouver un gestionnaire en location courte durée

Et moi j’avais vu une astuce, je ne sais pas si tu l’as déjà testée, mais en fait si vous voulez faire de la location courte durée, devenez client vous-même d’un appartement en location courte durée, vous allez rencontrer la personne qui éventuellement gère si ce n’est pas un propriétaire, et du coup vous pouvez lui demander moi je veux faire de la location courte durée, est-ce que ça vous intéresse de gérer mon appartement ? Éventuellement ça peut marcher aussi.

Je ne l’ai pas fait, mais c’est une excellente idée.

3 conseils pour réussir dans la location courte durée

Sébastien, tu es un expert de la location courte durée, donne-nous tes secrets, c’est quoi tes trois conseils pour notre audience ?

Je vais vous donner trois conseils, le premier, dans l’immobilier, vous le savez aussi bien que moi, l’emplacement, l’emplacement.

Et l’emplacement.

Comment choisir l’emplacement en location courte durée

L’emplacement, c’est les trois critères pour réaliser un bon investissement, donc l’emplacement est très très important en location normale entre guillemets, en location courte durée d’autant plus, il faut sélectionner un emplacement qui draine une clientèle touristique, qui draine une clientèle professionnelle parce que sinon le calendrier ne se remplira pas, et un très très bon indicateur pour voir si l’emplacement peut convenir, c’est est-ce qu’il y a des hôtels aux alentours ? Les hôtels, avant d’être construits quelque part, il y a des études de marché qui sont réalisées, il faut juste.

Observer s’il y a des hôtels.

Observer et profiter des études de marché faites par les hôteliers, donc ça ça peut être mon premier conseil.

Comment faire une bonne affaire en location courte durée

Ensuite, mon second conseil, c’est qu’il ne faut pas acheter n’importe quoi. La location courte durée, c’est vrai c’est bien, on gagne beaucoup d’argent, on a une très très forte rentabilité, mais pour autant je me laisse toujours le choix de revenir à un mode de location traditionnel, donc surtout pas acheter trop cher sous prétexte qu’on va tirer une grosse rentabilité, même en location normale il faut que mon bien s’autofinance a minima, mais c’est quand même mieux s’il dégage du cash flow, et c’est comme ça vraiment que je me positionne sur mes achats immobiliers, que je fais mes offres d’achat, en location normale il faut que le bien ramène de l’argent.

Tu vises combien du coup en location on va dire brute nue ?

Je ne raisonne pas en location en rentabilité, je raisonne plutôt en cash flow.

D’accord.

La rentabilité en location courte durée

Parce que la rentabilité, que tu mettes de l’apport ou que tu ne mettes pas d’apport, ça va être la même chose. Donc, je vise plutôt du cash flow, du cash flow positif. Alors moi, c’est plutôt en location meublée qu’en location nue.

D’accord, tu as le régime du meublé.

Parce que la fiscalité est plus intéressante, donc c’est en location meublée que je me base pour mes estimations, minimum zéro mais après ça va dépendre du type d’appartements, mais voilà s’ils rendent à partir de 50 euros, c’est quand même plus confort quoi.

Oui, je suis vraiment contente que tu en parles parce que moi, à chaque fois quand on me parle de location courte durée, c’est un truc qui me taraude, je me dis oui c’est super, alors ils nous disent on a des super rentas, cash flow c’est génial, mais ils mettent tous leurs œufs dans le même panier et qu’est-ce qui se passe si la location courte durée c’est plus si rentable ?

Oui.

Donc je suis contente d’entendre Sébastien nous dire que il ne faut pas acheter n’importe quoi et il faut aussi pouvoir le louer en plus traditionnel.

Oui, c’est la règle de base, si ça  ne s’autofinance pas, je n’y vais pas.

D’accord, donc ça, deuxième conseil.

Troisième conseil.

Faire de la courte durée comme un PRO

Et le troisième conseil, c’est de faire ça comme un professionnel, alors il y a plusieurs choses pour faire ça comme un professionnel, c’est surtout bien se déclarer, il y a tous un tas de déclarations à faire.

Ça, tu en  parles très bien sur ton site.

Oui, il faut le faire parce que ça coûte rien, c’est juste des déclarations et c’est une façon de se couvrir en cas de.

Problèmes.

En cas de contrôle fiscal ou autres, donc surtout ne pas hésiter à devenir un professionnel, alors être un professionnel c’est en se déclarant, mais c’est en utilisant aussi des outils qui vont nous aider dans notre gestion au quotidien surtout si les gens veulent développer cette activité, c’est utiliser des outils pour pouvoir accepter la carte bancaire du client, des outils pour synchroniser tous les calendriers, voilà.

Et  toi, tu utilises quoi comme type d’outils pour ça ?

Les outils des experts de la location courte durée

Alors, pour la carte bancaire, c’est le TPE virtuel en fait, moi j’utilise le terminal Stripe et mon channel manager, c’est Bookingsync donc tous mes calendriers sont synchronisés au même endroit, ce qui fait que quand j’ai une réservation qui arrive de Airbnb par exemple, je n’ai pas besoin de mettre à jour mon calendrier, Booking, Abritel ou autres, tout se fait automatiquement.

Ok, donc ça c’étaient les trois conseils, on répète un l’emplacement, deux acheter pas n’importe quoi, vérifier que ça s’autofinance même et qu’il y a du cash flow même en location meublée on va dire, et trois faire ça comme un professionnel. Toi tu accompagnes des gens à investir dans l’immobilier avec la location courte durée, donc tu as l’expérience de pas mal de gens, quelle est l’erreur que tu éviterais aux gens de faire ? Quel est le truc vraiment qu’ils ne doivent pas faire si ils veulent se lancer dans la location courte durée ?

L’erreur à ne pas commettre pour réussir avec la location courte durée

L’erreur à ne surtout pas faire, c’est ce que j’ai dit tout à l’heure, c’est acheter au-dessus du prix du marché, j’ai rencontré un nombre incalculable d’agents immobiliers qui justifiaient un prix bien au-dessus du marché sous prétexte que la rentabilité serait au rendez-vous en location courte durée ou en location saisonnière. Surtout, surtout ne pas écouter ce genre de discours.

Fuyez.

Comme je le disais tout à l’heure, c’est en location normale que votre bien immobilier doit ramener de l’argent avant tout.

Sébastien Ascon 2018

C’est quoi tes projets pour les mois à venir, pour terminer l’année et pour 2018 ?

Alors, j’ai plutôt des projets immobiliers 2018 maintenant, je viens de terminer ma colocation, donc je vais souffler pendant quelques mois, début 2018 c’est peut-être un sujet qui vous intéresse de plus près.

Ah bon ?

Quelle surprise.

Passer à la vitesse supérieur avec les immeubles

Là, j’ai vraiment envie de passer à la vitesse supérieure et pour passer à l’immeuble de rapport, toujours dans cette logique de location courte durée pour plusieurs raisons. Première raison, c’est un effort aussi important mais en achetant trois, quatre ou cinq lots en même temps, donc c’est une façon de.

De grossir plus vite, clairement.

De grossir plus vite et de mutualiser l’effort et surtout d’accélérer.

Ta croissance.

Ma croissance sur cette activité-là, sachant que dans un immeuble de rapport, voilà on est seul maître à bord, il n’y a pas de règlement de copropriété.

Tu es ton propre patron, ça c’est génial.

À analyser, il n’y a pas de voisins qui peuvent nous enquiquiner, même si c’est quelque chose qui ne m’est jamais arrivé, mais voilà c’est la capacité à croître beaucoup plus vite et n’avoir aucune contrainte pour exercer.

2 stratégies cumulés : Immeuble + Courte durée

Donc en fait, là tu es en train de me dire que tu vas utiliser la stratégie des immeubles de rapport où déjà il y a une rentabilité qui est déjà intéressante, ajoutée à la location courte durée ?

C’est ça.

Ça va être monstrueux.

Oui, tu vas acheter au prix de gros, donc prix au m² inférieur, plus super renta en l’exploitant comme ça en courte durée, c’est le graal.

C’est le graal, en tout cas c’est tout l’objectif.

C’est tout le mal qu’on peut te souhaiter en tout cas.

Louer-en-courte-durée.fr

Sébastien, si on veut te retrouver sur ton site, comment on fait ?

Alors, on tape « Louer-en-courte- durée.fr », ça c’est pour le blog et j’ai également une chaîne You tube du même nom « Louer-en-courte-durée ».

On vous mettra les liens juste en dessous dans la description.

Voilà, j’espère que vous avez apprécié cette interview, si vous voulez en savoir plus, si vous aussi vous voulez investir dans les immeubles, on a préparé une formation spécialement pour vous, elle est gratuite, vous pouvez la télécharger en cliquant sur le lien qui s’affiche sur cette vidéo ou juste en dessous dans la description.

L’aventure continue, à demain.

 

2 réponses sur “Comment doubler votre salaire avec la location courte durée Sébastien Ascon”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.