Bourse ou Immobilier dans quoi investir – Interview Exclusive de Thami Kabbaj

Téléchargez notre formation : Les 8 secrets des investisseurs gagnants

Investir en Bourse ou l’Immobilier – interview Thami Kabbaj

Bourse ou immobilier, quels placements, dans quoi faut-il investir ?

Salut, c’est Simon et Manu du site « Acheter-un-immeuble.fr ». Aujourd’hui, on a l’honneur de recevoir un invité de marque Thami Kabbaj. Thami, merci de nous accueillir.

Avec grand plaisir.

Ici à Dubaï en plus. Est-ce que tu peux te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore ?

Formation Thami Kabbaj

Thami Kabbaj : Liberté Financière avec la Bourse

Bon alors, pour ceux qui ne me connaissent pas encore ça va être dur de se présenter en quelques lignes, mais rapidement je suis l’auteur de plusieurs best-sellers « L’art du trading », « Psychologie des grands traders », j’ai un gros parcours académique, j’ai également une expérience dans le domaine du trading avant d’enseigner et puis finalement j’ai eu un événement qui est hyper important pour moi c’est en 2009. Fin 2009 je frôle la mort, ça a été pour moi un déclic et ça a été également le moment où je me suis dit je vais changer de vie, je vais quitter Paris, d’accord, je vais quitter finalement ce système qui pour moi était oppressant. Et puis ensuite, effectivement j’ai développé pas mal de choses et notamment une école à Dubaï, et voilà aujourd’hui je suis spécialisé sur la liberté financière, le trading et pas mal d’autres domaines.

Ok et du coup qu’est-ce que tu possèdes actuellement comme actifs puisque tu travailles dans la liberté financière ?

On sait qu’il y a trois piliers, on sait qu’il y a l’immobilier, la Bourse, l’entreprenariat.

Qu’est-ce que t’as développé ?

En ce qui te concerne, qu’est-ce que t’as développé ?

Les 3 piliers de la Liberté

Je suis clairement investi dans tous les piliers de la liberté financière, à savoir la Bourse bien évidemment, même si là aujourd’hui je suis pas beaucoup investi, je précise nous sommes en décembre 2018, non non c’est important de le préciser, et pour moi effectivement on est sur des marchés qui sont pas géniaux, donc j’attends et donc également ça fait partie du jeu, c’est-à-dire qu’il y a des moments en Bourse où il faut savoir rester Focus, il y a des moments où il faut être investi. Aujourd’hui, pour moi c’est pas le moment idéal. Je suis investi dans l’immobilier et bien évidemment j’ai mon business, mais j’ai également investi dans plusieurs business. Donc en fait, j’ai plusieurs sources de revenus.

Alors Thami, il y a des personnes qui nous regardent et qui veulent investir, qui veulent démarrer et qui veulent avancer dans leur liberté financière, qu’est-ce que tu leur recommanderais ? quelqu’un qui veut démarrer.

Le meilleur conseil de Thami Kabbaj pour devenir riche

Pour moi la base, avant d’investir, avant de faire quoi que ce soit, c’est d’avoir le bon mindset. Moi, il y a un principe que j’utilise énormément pour moi, mais également pour mes étudiants, c’est le principe du MBA, c’est-à-dire que tout d’abord tu dois avoir un bon mindset. Avant d’investir, tu dois avoir un bon mindset. Ensuite, tu dois avoir un business plan stratégique, c’est-à-dire tu dois avoir une stratégie. Pour certaines personnes, l’immobilier c’est bien, pour d’autres personnes la Bourse c’est bien, pour d’autres personnes le business c’est bien, pour d’autres personnes enfin tous ces piliers sont intéressants, mais il faut avoir une stratégie. Et enfin, le passage massif à l’action, à savoir agir. Donc pour moi, c’est ce principe du MBA et ces trois piliers sont clés pour véritablement réussir. Maintenant pour répondre à votre audience, quand on parle de passage massif à l’action, il faut vraiment se poser la question suivante de votre situation. Un gars qui a 60 ans c’est pas un gars qui a 20 ans. Une personne effectivement qui a 40 ans, qui a beaucoup d’argent, qui a déjà investi dans l’immobilier doit pas raisonner comme quelqu’un qui démarre dans la vie, qui a un peu d’argent, qui veut un logement, une résidence principale. Donc c’est vraiment du cas par cas ça, il faut élaborer une stratégie. Donc les gens effectivement qui, et j’en ai parmi mes étudiants, des gens effectivement qui ont investi dans l’immobilier, qui ont perdu du temps, de l’argent et qui se sont rendu compte que c’était pas intéressant pour eux. Inversement, des personnes qui ont fait de la Bourse et qui se sont dit c’est pas pour moi. Donc il faut maîtriser ces piliers, il faut les connaître et ensuite déterminer le pilier qui vous convient le mieux et puis ensuite passer massivement à l’action. Donc vraiment cette notion stratégique est importante.

Combien de temps pour devenir libre financièrement

En fonction du temps en fait, c’est ça ?

Le temps, l’argent, l’attrait, certaines personnes vont être attirées par la Bourse, d’autres par l’immobilier, et puis bien évidemment ta situation financière, voilà, il y a plein de critères qu’il va falloir prendre en compte avant de décider d’opter pour tel ou tel pilier. Aujourd’hui, moi j’ai la chance d’être sur les différents piliers, mais parce que bien évidemment voilà j’ai cette chance d’avoir suffisamment de revenus, de vouloir diversifier.

Tu l’as construit.

De construire, mais au départ il va bien falloir commencer par un pilier, voilà.

Ok, très bien.

Et toi, tu as commencé par quoi du coup au départ, c’était la Bourse ?

Le parcours de Thami Kabbaj

La Bourse, plutôt la Bourse, le business et l’immobilier est arrivé par la suite.

D’accord, et si on compare stratégie immobilier versus Bourse, quels sont pour toi les avantages de la Bourse par rapport à l’immobilier ?

Ok, les avantages de la Bourse par rapport à l’immobilier c’est premièrement ça te demande pas de temps, d’accord. Donc c’est peu chronophage, c’est-à-dire que si tu maîtrises bien la Bourse et si tu appliques les principes que moi je développe, c’est-à-dire que ça va vous prendre 5 minutes par mois. Alors que l’immobilier c’est quand même beaucoup plus de temps. Deuxièmement, effectivement c’est un investissement vraiment passif, c’est-à-dire que quelqu’un qui est un cadre de haut niveau, qui est médecin par exemple, j’ai beaucoup de mes étudiants qui sont médecins, qui ont des emplois du temps de fou, qui n’ont pas énormément de temps à consacrer à l’immobilier, donc pour eux la Bourse c’est clairement l’idéal. Pour ceux également qui finalement n’aiment pas cette relation avec les locataires, qui n’aiment pas se casser la tête parce qu’il faut être un peu manuel, parce qu’il faut également consacrer du temps, parce qu’il faut également aimer l’immobilier. Pour ceux qui n’aiment pas finalement toute cette dimension immobilière, la Bourse c’est un investissement passif au sens où très peu de temps, très peu d’énergie et puis bien évidemment historiquement c’est l’investissement le plus rentable, même plus rentable que l’immobilier. Encore une fois, on parle pas d’être actif dans ton investissement, c’est-à-dire si tu compares la rentabilité de la Bourse à l’immobilier sur un siècle, la Bourse bat largement l’immobilier.

Combien gagne Thami Kabbaj ?

Moi, je vois un autre avantage aussi c’est vis-à-vis du crédit, parce que pour emprunter dans l’immobilier, enfin pour commencer à investir dans l’immobilier, en général on recourt au crédit, donc on dépend d’un banquier. Si le banquier nous accorde pas notre crédit, on peut pas investir. Alors qu’avec la Bourse c’est notre propre argent et on décide, on est les seuls à décider quand on va l’investir.

C’est un avantage et un inconvénient.

On est d’accord.

C’est-à-dire que l’avantage de l’immobilier c’est justement ça, c’est l’effet de levier.

Exactement.

Tu peux l’utiliser grâce aux banques. Maintenant, l’inconvénient pour les personnes qui n’ont pas un CDI, qui n’ont pas une bonne situation financière, qui n’ont pas de temps, qui n’ont pas énormément de temps à consacrer à leurs investissements, la Bourse c’est l’idéal, parce que justement également, mais il faut par contre être capable d’épargner. Le gros avantage de l’immobilier par rapport à la Bourse, c’est que ça te force à épargner, c’est une épargne forcée. La Bourse, il faut le faire soi-même, il faut être discipliné, il faut tous les mois. Donc il y a certaines personnes qui le font pas spontanément, alors qu’avec l’immobilier t’as pas le choix. Si tu payes pas tes mensualités, on te retire ton bien.

Les avantages et inconvénients d’investir en bourse

C’est clair et puis si tu veux démarrer en Bourse, tu vas pas aller voir le banquier pour lui demander de te prêter de l’argent, ça je pense pas.

Ils vont pas le faire, tu peux avoir recours à l’effet de levier, c’est-à-dire que tu peux si tu es bon en trading et si tu es effectivement sur certaines situations exceptionnelles. Par exemple, t’as une action qui s’est cassé la gueule ou t’as les indices boursiers qui ont bien baissé et tu te dis là je veux vraiment capitaliser, tu as des produits qui te permettent d’utiliser un effet de levier. Par exemple, sur des des ETF qui sont boostés, donc tu peux avoir un levier de 3. C’est pas quelque chose que je recommande aux débutants, mais si quelqu’un est expérimenté, c’est quelque chose qu’il peut faire. Donc tu peux également avoir cet emprunt de la part finalement d’une institution financière, parce qu’ils te prêtent de l’argent, ils te donnent un effet de levier de 2, de 3.

C’est pas une banque c’est sur le marché.

C’est pas une banque, oui, c’est un produit structuré par les institutions financières.

Alors ça c’étaient les avantages, mais est-ce que la Bourse a des inconvénients Thami ?

Les inconvénients de l’investissement en bourse

Bien sûr, alors le principal inconvénient c’est tout d’abord finalement le côté psychologique, c’est-à-dire que la grande majorité des individus achètent au pire moment et vendent au pire moment. En 2007, le gros des particuliers avait acheté et quand la Bourse s’est effondrée en 2009, le gros des particuliers avait vendu, c’est assez impressionnant. Et donc on voit bien que pour acheter en Bourse, il faut avoir une méthode, des règles et puis bien évidemment les respecter. La grande majorité ne respecte pas ces règles et donc c’est là l’inconvénient c’est d’avoir, mais ça s’applique également à l’immobilier, ça s’applique également au business, c’est d’avoir cette discipline, cette connaissance, cette maîtrise et puis bien évidemment ça demande du temps. Il y a une certaine expérience, il y a des compétences qui vont se développer. Se former également de manière sérieuse, mais après tu as, pour moi c’est le gros inconvénient c’est ce côté psychologique. Une fois que tu l’as réglé par le biais de la formation, par le biais effectivement d’une bonne connaissance, pour moi c’est un petit inconvénient.

En fait, je pense que l’immobilier varie beaucoup plus lentement que la Bourse. Du coup, psychologiquement il y a plus de pression peut-être avec la Bourse parce que tu vois visuellement que ton portefeuille il augmente ou il baisse, alors que l’immobilier on est sur des périodes de temps peut-être plus longues.

Et surtout, tu vas pas demander à l’agent immobilier de venir faire une estimation de ton bien chaque semaine.

Avantages et Inconvénient d’investir dans l’immobilier

Mais ça dépend également du marché. Par exemple à Dubaï, on a des variations de 30 % à la baisse, ensuite ça peut monter, ça peut baisser, c’est comme la Bourse. En 2009, il y a eu un boom de l’immobilier à Dubaï, c’était assez impressionnant et puis ça s’est effondré, c’est-à-dire que les prix de l’immobilier ont été divisés par 5, par 6. Il y a des gens qui ont gagné énormément et qui ont perdu et d’autres qui ont perdu énormément d’argent. Donc l’immobilier en France est mûre, c’est pour ça qu’on a pas cette forte volatilité, mais on l’a dans un marché émergeant comme Dubaï. Donc il faut le savoir, et donc un marché comme Dubaï c’est intéressant pour ceux qui maîtrisent la psychologie. Moi à Dubaï, par exemple là je fais pas mal de recherches, etc.

Raconte-nous, raconte-nous.

C’est-à-dire qu’on peut avoir du moins 20, moins 30 %. Ensuite, il y a un négoce.

En ce moment ?

Oui.

Et si tu connais le marché.

Il y a gens qui ont acheté il y a un an, deux ans, aujourd’hui ils sont prêts à revendre leurs biens 20 %, 30 % en dessous du prix auquel ils ont acheté. Ce qui est inimaginable en France, on est bien d’accord ?

D’accord.

C’est-à-dire que c’est impossible, mais à Dubaï c’est possible, pourquoi ? parce qu’effectivement c’est un marché particulier. Il y a eu beaucoup d’offres ces derniers temps, beaucoup de constructions, donc ça a pesé sur les prix du marché. Il y a également finalement comme tu as beaucoup plus d’offres que de demandes les prix qui baissent, naturel, normal, mais là pour quelqu’un qui maîtrise bien ce marché il y a des opportunités.

Tout à fait.

Donc c’est encore une fois, et c’est là où on doit maîtriser son marché, le marché français c’est un marché particulier, le marché britannique également, il y a eu des périodes de hauts et de bas, mais c’est là où beaucoup de gens, alors bien évidemment le conseil qu’il faut donner aux gens c’est que il faut pas investir sur la base de l’appréciation, c’est-à-dire on investit pour dégager du cash flow, très bien, mais si on peut avoir les deux, c’est-à-dire que si on peut effectivement tomber sur de bonnes opportunités, là c’est génial parce que si tu as le cash flow plus tu achètes au bon moment c’est génial.

Oui, tu comptes sur la plus-value en plus à la revente.

Comment apprendre à investir en Bourse

Voilà.
L’autre inconvénient, moi je vois dans la Bourse c’est que c’est quand même vachement technique. Alors honnêtement, moi j’ai essayé de m’en sortir avec mon plan d’épargne entreprise quand j’étais salariée, les fonds communs de placement et ça me semblait pas concret, alors que quand je vais faire de l’immobilier, je vais voir de la pierre, ça va me rassurer. Tout le monde fait de l’immobilier parce qu’après tout tout le monde se loge à un moment ou un autre, et je trouve que la barrière à l’entrée sur la technicité de la Bourse c’est plus compliqué.

C’est clair, la Bourse fait peur, il y a beaucoup de gens qui se sont brûlé les ailes, et surtout dans un pays comme la France les gens ont peur d’investir en Bourse, d’accord, c’est culturel. Aux États-Unis c’est totalement différent, c’est-à-dire que les gens sont clairement ouverts aux marchés financiers, en France il y a une vraie fermeture par rapport à la Bourse. Maintenant, oui tu me parles de PE, bon c’est clair que c’est pas des choses effectivement que moi je recommande, c’est-à-dire que quand tu investis en Bourse, pour moi il y a pas plus simple comme investissement, c’est-à-dire que tu achètes, tu vends, d’accord.

Le principe est simple.

Le principe est super simple. Maintenant, beaucoup de gens effectivement vont rentrer dans des choses extrêmement compliquées, c’est-à-dire ils vont compliquer ce qui est très simple. 96 % des gérants de portefeuilles ne parviennent pas à battre le marché, parce que justement ils ont des stratégies effectivement qui ne sont pas bonnes et ils sont obligés d’être tout le temps investis sur les marchés, donc ça c’est quelque chose on pourra revenir dessus après. Il y a également les frais, les commissions qui sont prohibitives qui sont facturées par les banques, ce qui fait que beaucoup de particuliers, moi j’ai parmi mes étudiants beaucoup de gens qui me disent Thami, j’ai fait confiance à mon banquier, j’ai investi et 10 ans après j’ai rien, j’ai pas gagné d’argent. Et l’immobilier me paraît beaucoup plus voilà intuitif, c’est naturel, c’est logique d’investir dans l’immobilier. Et moi encore une fois, je suis pas opposé à ce point de vue.

Maintenant, encore une fois la Bourse il faut pas oublier, si vous maîtrisez les règles, si vous investissez sur des actifs effectivement qui n’ont que de faibles commissions comme les OTF tu vas payer du 0,15, 0,16. Tu peux investir sur l’immobilier, tu peux investir sur des pays, tu peux investir sur des secteurs, tu peux en fait investir sur tout et n’importe quoi. Et là l’avantage de la Bourse par rapport à l’immobilier c’est que non seulement c’est plus liquide tu rentres, tu sors. Ensuite, effectivement il y a cette tendance long terme, c’est-à-dire à long terme la Bourse monte, mais encore une fois il faut éliminer ce côté je veux rechercher un conseil auprès d’un conseiller financier, je vous le déconseille. Mon banquier, les banquiers généralement ne savent rien sur la Bourse.

Pourquoi la bourse et plus intéressante que l’immobilier

Ils savent pas grand-chose sur l’immobilier non plus.

Tout à fait, et donc véritablement avoir une autonomie en matière de décision, ce que beaucoup de gens n’ont pas et si tu as cette autonomie, si tu maîtrises parce qu’encore une fois, comme l’immobilier ça vous a demandé quand même un peu de temps.

Bien sûr.

À maîtriser.

De la formation hein pareil.

À vous former on est d’accord, la Bourse encore une fois c’est pas tu arrives, j’ai rien fait, j’ai rien étudié, j’ai été sur Google ou j’ai été sur deux, trois forums et je vais devenir un expert, c’est ce que tu as fait.

Exactement et on s’est formés et après on a appliqué.

Voilà, non mais en Bourse quand tu dis que c’est compliqué tu t’es pas vraiment formée en Bourse ?

Bourse ou Immobilier dans quoi investir ?

Non.

Voilà, donc c’est normal que ça soit compliqué, d’accord, donc non non non, mais c’est.

Ça paraît, en fait ça paraît plus compliqué, enfin la Bourse paraît plus compliquée que l’immobilier parce que comme on le disait tout le monde fait un peu de l’immobilier, mais entre l’investissement en Bourse et l’investissement dans l’immobilier, c’est vrai que il y a quand même plus de gens qui ont peur avec la Bourse.

Bien sûr, parce que la Bourse comme tu le disais et tu as raison de le dire, la volatilité est bien plus importante, les risques sont bien plus importants, la psychologie est omniprésente, mais si tu élimines finalement tout ça, d’accord, tu te focalises sur finalement la croissance de la Bourse. Si tu ne fais que voilà appliquer les conseils de Warren Buffett ou de Thami.

Qui écouter pour investir en bourse

Tu te rends compte que finalement c’est pas si compliqué que ça, c’est-à-dire qu’il faut juste savoir comment investir et le faire, point. Et c’est-à-dire que c’est aussi simple que ça, c’est-à-dire que encore une fois les gens cherchent à compliquer ce qui est très simple, c’est-à-dire si finalement tu appliques des principes de bon père de famille, tu investis ton argent, tous les mois tu places, d’accord, tu investis sur des gros indices, tu investis pas sur des actions parce que trucmuche, machin t’as dit qu’elle était géniale, que tu investis sur finalement des gros ensembles, des pays, des régions, des secteurs, d’accord, et tu laisses le marché faire et tu es patient et tu ne t’excites pas parce qu’effectivement le marché monte ou tu ne paniques pas parce que le marché baisse, parce que grosso modo et encore une fois même les gens qui investissent dans les fonds, toutes les recherches l’ont montré, ils achètent au pire moment, ils vendent au pire moment. C’est-à-dire que si tu élimines finalement cette erreur classique, la psychologie, tu évites d’investir au pire moment et tu attends. Par exemple, on a parlé de l’immobilier, tu attends que ça se casse la figure, tu attends que ça baisse. Moi j’ai fait une vidéo, il y a eu plus de 100.000 vues et je disais dans cette vidéo il faut attendre que ça baisse. Alors je me suis pris plein de coups, il y a pas de souci, mais en même temps c’est un vrai principe de bon père de famille, c’est-à-dire que tu achètes quand ça coûte pas cher ou quand ça vaut pas cher. Et beaucoup de gens encore une fois disent que c’est scandaleux, non c’est pas scandaleux, c’est juste que tu attends.

Les gens ils ont peur et donc ils s’en vont au moment où ça baisse et c’est là qu’ils perdent des sous.

Bien sûr, prenons le cas du Bitcoin, là c’est un exemple flagrant.

Ah oui, en ce moment c’est flagrant.

Le marché de l’immobilier à Dubaï en 2019

En décembre 2017, ça valait 20.000. Aujourd’hui, ça vaut 3.600, c’est incroyable. Moi en décembre, je disais aux gens faites gaffe, je me suis pris énormément d’insultes. Je sais pas si vous avez vu les vidéos, aujourd’hui il y a plus personne pour me dire bravo Thami ou tu l’avais dit parce que justement les gens ça les fait chier d’avoir un mec comme moi qui leur dit faites gaffe, d’accord. Parce qu’ils veulent rêver et c’est ça le truc c’est qu’en Bourse, une fois que vous avez éliminé finalement ce facteur psychologique, tout le reste c’est simple parce que c’est juste un simple bon sens et juste le fait d’appliquer les règles.

Une méthode.

Voilà, une méthode.

Et justement sur le Bitcoin, là est-ce que du coup c’est bas, est-ce que tu recommandes d’acheter du Bitcoin ?

Toujours pas, on va dire là il y a deux, trois mois on me l’a posée ça valait 8.500 en juillet, j’ai vu des gens s’exciter, mais pour moi techniquement c’est toujours vendeur. Maintenant, ça commence à devenir intéressant, moi j’avais dit à mes étudiants 2.000 ça commencera à m’intéresser, on y est pas, mais quand je dis ça, attention ça veut pas dire de l’acheter, ça veut dire que pour moi ça veut dire divisé par 10, la valeur a été divisée par 10. Donc ça veut dire quoi ? ça veut dire que psychologiquement c’est un cap, d’accord. Et puis pour investir, j’attends quand même un flux acheteur, c’est-à-dire que moi quand j’investis, donc je vais vous donner quelques petits conseils.

Ah super.

Faut il investir dans les cryptomonaies selon Thami Kabbaj

Donc c’est-à-dire que moi quand j’investis, j’investis parce que je me dis il y a un courant acheteur, c’est-à-dire que j’investis pas quand la panique elle est là, pourquoi ? parce que ça peut continuer à baisser. Et quand tu as un marché qui baisse, on sait pas quand ça va s’arrêter, c’est-à-dire que là par exemple ça vaut 3.600, ça peut repartir dans deux mois ou trois mois à la hausse, mais ça peut également continuer à baisser sur les 1.000, sur les 100, l’Ethereum enfin les 1.500 aujourd’hui il est à moins de 100 dollars.

C’est un autre type de Bitcoin, enfin de cryptomonnaie pardon.

C’est-à-dire que sa valeur a été divisée par plus de 15 en même pas un an.

Personne n’en parle.

Personne n’en parle.

Sauf les spécialistes peut-être, oui.

Mais c’est super intéressant, c’est-à-dire de voir que ça peut encore continuer à baisser, c’est-à-dire beaucoup de types de gens disent à 500 c’est pas cher, la valeur a été divisée par 3, puis à 200 c’est vraiment pas cher, là sa valeur a été divisée par 15 et ça peut encore continuer de baisser. Donc nous, notre objectif c’est quoi ? c’est justement d’attendre qu’il y ait de vrais acheteurs.

Oui, que ça remonte.

Quand acheter des cryptomonaies

Que ça remonte, mais doucement avec des volumes et ce sont généralement ce qu’on appelle les mains fortes, c’est-à-dire que les mains faibles ou du moins le gros, les moutons, ils vont acheter malheureusement sur les plus hauts, parce que tout le monde s’excite au même moment, les médias en parlent, tout le monde en parle et c’est le pire moment pour acheter. Et quand ça commence à paniquer et que tout le monde ne veut plus entendre parler de Bitcoin, d’Ethereum et compagnie, c’est le meilleur moment pour acheter la même chose en Bourse. Et la psychologie c’est de l’expérience, c’est bien connaître l’histoire, mais une fois que vous maîtrisez tout ça, pour moi ça devient un jeu d’enfant.

Oui, c’est comme l’immobilier avec la crise des subprimes, ça s’est cassé la gueule et puis à un moment ça remonte, là depuis 2009 le marché remonte et je pense que.

Il n’a fait que remonter.

C’est le meilleur moment, enfin c’était le meilleur moment pour acheter et faire des plus-values.

Alors que personne ne voulait acheter à l’époque.

Forcément, encore une fois l’effet psychologique, tout le monde avait peur, les médias en parlent alors que voilà c’est là qu’il fallait y aller.

Comment démarrer en bourse quand on est débutant

Justement donc Thami, pour ceux qui veulent démarrer en Bourse, quels seraient tes meilleurs conseils, ton meilleur, voire tes deux meilleurs conseils pour démarrer à investir en Bourse ?

Ok, tout d’abord alors j’ai beaucoup parlé de la Bourse, c’est-à-dire l’investissement à long terme, j’ai pas parlé du trading. Donc moi, je dirais que effectivement il y a deux dimensions. Donc tout d’abord, il faut maîtriser les fondamentaux, se dire est-ce que moi je suis plus un investisseur actif ou passif ? passif ça veut dire que vous n’allez pas consacrer énormément de temps à la Bourse, donc ça veut dire 5 minutes par mois ou voilà quelques heures par an, et donc on est véritablement focalisé sur un investissement long terme et également la partie active où là il faut effectivement avoir une grosse dimension psychologique, maîtriser l’analyse technique, maîtriser effectivement les critères pour rentrer, pour sortir d’une position, pour augmenter une position, etc., bref je continue dans la technique, dans du jargon technique, mais c’est-à-dire que en fait en faire un véritable métier, d’accord. Donc premier conseil, tout d’abord maîtriser ce que vous voulez faire. Est-ce que vous voulez faire plutôt de la Bourse ou plutôt du trading ? d’accord.

Ok.

Les régles d’or pour gagner en bourse

Deuxième chose, il faut effectivement pour la Bourse, c’est-à-dire la règle de base, la clé, c’est pour moi la régularité, c’est-à-dire si on veut véritablement réussir en Bourse, il faut être régulier. Régulier dans son épargne, régulier dans ses placements, régulier dans son approche, c’est-à-dire il faut pas changer d’approche tous les jours parce que c’est là où finalement on fait des conneries.

Justement, par rapport à ton expérience, combien de temps toi ça t’a pris pour entre guillemets gagner en Bourse, tirer des revenus réguliers ? Est-ce que t’arrives à te souvenir combien de temps t’as mis en fait ?

Oui, alors moi ça m’a pris quasiment deux ans, et encore une fois deux années et sachant que j’ai eu la chance de travailler dans des institutions professionnelles, c’est-à-dire que moi à mes débuts premièrement je me suis formé par moi-même, donc dans mes études. J’ai fait des études de finances et j’ai également acheté des logiciels xxx moi j’étais passionné, donc j’ai lu des bouquins, j’ai pratiqué, j’ai travaillé d’abord par moi-même, ensuite j’ai rejoint des équipes. Et puis ensuite, effectivement j’ai fait des xxx j’ai beaucoup, beaucoup, ce que je dis je l’ai appliqué à moi-même. Je vais vous donner, je vais vous parler d’un cas qui pour moi est extrêmement intéressant. J’ai vécu un crack alors qui remonte il y a longtemps, en 1998.

T’es pas si vieux que ça, Thami.

Comment Thami Kabbaj est devenu millionnaire

Ça remonte à hyper longtemps, c’est-à-dire que c’est incroyable parce que finalement ce moment-là bien précis c’est la première fois où j’ai vendu le marché, d’accord et j’ai gagné gros en vendant le marché, mais c’était pas pour moi, mais bon ça c’est une autre histoire, vous voulez que j’en parle ? Non mais c’est marrant parce que.

Mettez des like si vous voulez qu’il en parle.

C’est marrant parce que cette histoire j’en ai jamais parlé, mais en fait ce qui se passe c’est que à l’époque je voulais, j’étais analyste dans un cabinet, donc j’étais vendeur sur le marché, c’est-à-dire que je voyais que le marché avait baissé et donc je sais pas si vous le savez, mais on peut vendre un marchand, on peut l’acheter.

Tu paries à la baisse.

On peut parier à la baisse.

C’est shorter.

Sauf que moi, mon courtier ne me permettait pas de vendre.

C’est-à-dire ?

C’est-à-dire que il ne permettait que d’acheter, mais ne permettait pas de vendre des actifs. Donc j’ai vu un ami qui lui avait un compte, je lui ai dit écoute, est-ce que tu veux que je traite ton compte ? vas-y, open bar et je lui fais gagner 100 % sur sa position en une semaine, c’est-à-dire que il y avait une action française, je vais pas donner le nom, mais elle a perdu 20 % et on avait un effet de levier de 5 et donc cette valeur elle a perdu finalement 20 x 5 = 100 % donc xxx 100 % sur son portefeuille. Il m’a rien donné, mais je m’en fiche, pourquoi ? non non non.

T’as appris.

Parce que je voulais le faire, parce que pour moi c’était je sais pas comme un peintre ou comme un artiste, pour moi c’était voilà il fallait que je sois dedans, voyez ce que je veux dire ? Et donc pour moi, parce que j’étais passionné par le trading, parce que j’étais, donc juste voilà ça m’a demandé deux années, mais après encore une fois c’est un travail, je parle encore une fois de trading hein, j’oppose les deux, c’est un travail de longue haleine, c’est-à-dire que le trading c’est pas parce que tu gagnes que tu dois te dire c’est bon je suis bon. Tu dois toujours te remettre en question pour t’améliorer, toujours progresser. Et beaucoup de gens effectivement, dès qu’ils atteignent un niveau, c’est comme le sport de haut niveau, ils arrêtent, d’accord, ou alors ils stagnent. Et le trading c’est vraiment exigeant, donc je pense que même l’immobilier, pour moi encore une fois le business, tous ces domaines demandent effectivement une grosse discipline, beaucoup de travail et puis bien évidemment d’être régulier hein. Tous ces domaines, si t’es pas régulier, tu te fais éliminer quoi. Donc il faut avoir ces qualités en trading et beaucoup de personnes ne les ont pas.

Combien de temps pour vivre de la bourse

Moi, je trouve ça super en tout cas que tu oses dire que ça t’a mis deux ans pour gagner de l’argent sur du trading, parce que c’est aussi, enfin les gens qui nous regardent ils se mettent aussi à ta place et ils disent oui ok, je vais peut-être pas y arriver tout de suite, il faut persévérer et persévérer c’est dans les trois piliers de la liberté financière.

En résumé, les deux conseils de Thami c’est un décider si vous voulez le temps que vous voulez consacrer en fait à la Bourse, soit plutôt de la Bourse avec l’investissement à long terme et peu de temps on va dire mensuel, ou alors plutôt être actif et là passer sur le trading et passer quelques heures par jour sur ça. Et le deuxième conseil de Thami c’est soyez régulier, suivez vos règles, définissez vos règles et suivez-les.

Alors Thami, pour ceux qui voudraient aller plus loin sur la Bourse, où est-ce qu’ils peuvent te retrouver ?

Il y a mon site « thami.net », sinon il y a ma chaîne YouTube sur laquelle effectivement voilà vous avez énormément, il y a 1.400 vidéos.

Seulement ! Il est fou.

La chaine Youtube de Thami Kabbaj

1.400 vidéos, mais j’ai adoré et puis je kiffe parce que j’ai énormément partagé, je pense que ces conseils ont aidé énormément de personnes. Sur le Bitcoin par exemple, il y a beaucoup de personnes qui m’ont remercié, qui m’ont dit Thami, grâce à toi j’ai évité de faire des conneries.

Moi, je me souviens de ton Instagram il y a pas longtemps sur le Bitcoin, tu partageais l’expérience de quelqu’un qui te disait oui, ben voilà j’ai perdu beaucoup et maintenant, ben maintenant merci Thami parce qu’il était en train de se former.

Bien sûr, bien sûr, bien sûr. Et puis c’est ça, c’est-à-dire que nous à travers cette chaîne ou à travers votre chaîne, l’idée c’est ça, c’est d’apporter de la valeur, d’aider les gens, de les conseiller. Après, bien évidemment s’ils veulent aller plus loin, ils peuvent nous rejoindre, mais ça on s’en fiche, c’est-à-dire que il faut vraiment être dans cette idée d’apporter un xxx de valeurs et c’est ça le but.

Merci en tout cas Thami, et pour ceux qui veulent aussi investir dans l’immobilier, nous on a une série de quatre vidéos qu’on vous offre. Il suffit de cliquer sur le bouton qui apparaît sur cette vidéo ou juste dans la description on vous mettra tous les liens de Thami, etc. sur son site, sur son Instagram, sur son YouTube, bref.

Et dernière chose, je peux dire ?

Oui, vas-y.

Le livre de Thami Kabbaj : Agir

J’ai un bouquin qui sort au mois de février ou mars 2019 « Agir » et ce bouquin, dans ce bouquin je vais parler de ma vie, je vais parler de la Bourse, de l’immobilier, de la liberté financière, je vais parler de plein de choses, donc ce bouquin il va sortir en mars ou février.

Ça va être du lourd.

Et je pense que ça va être du lourd.

Combien de pages ?

Quasiment 400 pages.

400 pages de conseils, en tout cas on vous remercie d’avoir suivi cette vidéo jusqu’ici, et n’oubliez pas, l’aventure continue, à demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.