L’investissement immobilier dans l’ancien est un moyen intéressant de percevoir des revenus complémentaires sur le long terme, de vous constituer un patrimoine. En effet, de nombreux investisseurs ont pu développer leur fortune avec ce placement. Toutefois, il faut savoir que cela n’arrive pas à tout le monde. Comme tout investissement, le secteur de l’immobilier ancien peut causer des pertes importantes si vous ne savez pas adopter la bonne stratégie. En effet, de nombreux facteurs sont à considérer et certaines conditions doivent être mises en place pour que votre investissement soit un succès. Dans cet article, je vais vous donner une liste de contrôle sur les critères à prendre en compte pour acheter un logement à bon prix, mais surtout un bien qui correspond à la demande des locataires et qui se valorisera dans le temps.

Pourquoi vous devez utiliser une check-list pour analyser votre investissement dans l’ancien ?

Généralement, on a tendance à se précipiter quand de bonnes affaires se présentent, du moins, quand cela y ressemble. Mais pour choisir le bon investissement pour votre portefeuille immobilier, vous ne devez pas vous lancer tête baissée. Effectivement, il est important de tenir compte de certains facteurs importants. Bien que cela puisse rendre le processus d’achat long et ardu, il est essentiel de disposer d’une liste de contrôle afin de garantir la réussite de votre investissement dans l’ancien. Cette liste vous aidera à être proactif et à mieux organiser le processus de recherche de vos biens d’investissement locatif.

La recherche d’un bien immobilier locatif n’est pas une tâche facile, surtout si vous êtes nouveau dans ce domaine. En effet, pour acheter un bien immobilier à des fins d’investissement, vous devez analyser différents point pour éviter de faire certaines erreurs. Si vous avez bien listé tous les éléments à prendre en compte, vous n’aurez aucune difficulté à trouver les meilleures affaires immobilières. De plus, en disposant de ces éléments, vous optimisez la rentabilité de votre investissement immobilier.

Check list investissement ancien

Qu’est ce qu’on retrouve dans une check-list de contrôle ?

Pour trouver et acheter un bon logement au bon prix, voici la liste de contrôle ultime pour un investisseur immobilier dans l’ancien.

Le budget

Avant tout, vous devez déterminer de quelle enveloppe vous disposez. Si vous n’avez pas pu économiser une somme importante, une rencontre avec votre banquier est de mise, ne serait-ce que pour savoir votre capacité d’emprunt. Ainsi, si vous trouvez que votre projet est intéressant, multipliez les simulations. Pour réduire les mensualités, je vous conseille de contracter des emprunts à long terme, par exemple sur vingt-cinq ans. Ainsi, les loyers pourront couvrir tous les frais liés à votre bien immobilier : mensualités, taxe foncière, provisions sur charges, impôts et taxes… plus vous dégager un cashflow positif si la rentabilité de votre opération est bonne.

L’emplacement

C’est l’un des facteurs les plus importants à prendre en compte avant l’acquisition d’un bien immobilier, notamment dans l’ancien. Dans ce domaine, il est essentiel de bien choisir la ville et le quartier afin d’obtenir un bon retour sur investissement. En effet, c’est sur cela que repose le taux d’occupation de votre logement et le type de locataire. Dans les détails, vous devez choisir une zone qui donne accès à de nombreuses commodités : commerces, écoles, parking… ces derniers sont très importants pour votre futur locataire et ceci donne plus de valeur à votre investissement. De plus, ils vous permettent de réaliser un patrimoine immobilier.

Les travaux et l’entretien

Investir dans l’immobilier ancien présente de nombreux avantages comme la défiscalisation. Quand vous achetez un logement ancien, il est normal que vous fassiez quelques travaux de réparations ou de rénovation avant la mise en location. Lors de votre visite, vous devez donc savoir déterminer les coûts supplémentaires qu’implique l’achat de votre bien. En effet, même si ce type d’investissement bénéficie généralement d’une réduction d’impôt et des avantages fiscaux, si votre budget ne vous permet pas d’effectuer les travaux d’entretien, cela impactera le confort de vos futurs locataires. Ainsi, vous aurez une mauvaise réputation et peu de locataires seront convaincus par votre bien immobilier.

Le flux de trésorerie

Le bénéfice d’un investissement locatif se calcule par la différence entre les dépenses et les revenus locatifs, que l’on appelle aussi souvent cashflow. Même si vous investissez une somme importante, cela ne signifie pas nécessairement que vous allez réaliser un flux de trésorerie positif. Ce qui est important, c’est que vos revenus locatifs dépassent ou couvrent au moins la totalité de vos dépenses. En plus du flux de trésorerie, vous devez aussi savoir calculer le retour sur investissement. C’est la différence entre le montant des revenus et la somme investie. Pour le calculer, vous devez prendre en compte le taux de capitalisation et le rendement des liquidités. Dans cette étape, vous devez trouver une réponse à la question suivante : combien ce projet va-t-il me rapporter si j’investis cette somme ?

Ce que veulent les locataires

Pour optimiser vos chances de trouver des locataires, il est essentiel de bien définir leurs besoins. C’est un point important dans votre recherche de biens d’investissement dans l’ancien, car vous devez vous efforcer de trouver la location qui plaira à un maximum de clients sur le marché immobilier local. L’un des éléments à prendre en compte est l’âge moyen des résidents de la ville ou la région. Vous devez également savoir bien définir les caractéristiques utiles pour le marché cible.

Share This