Vous avez trouvé un logement pas cher, mais qui nécessite des travaux ou vous voulez seulement rénover votre habitat pour augmenter sa valeur ? Sachez que la rénovation complète et l’entretien d’une maison peuvent être parfois très onéreux. Heureusement, il existe de nombreux moyens qui permettent de réduire le coût travaux de rénovation d’un bien immobilier. Si vous voulez faire plus d’économie dans votre projet de rénovation, découvrez dans cet article des astuces pour rénover la maison de vos rêves, sans vous ruiner.

Faites vous-même les travaux, mais connaissez vos limites

Si vous avez un peu d’expérience en bricolage et en construction, il est tout à fait possible de faire la rénovation de vos biens immobiliers vous-même. C’est une bonne alternative pour économiser de l’argent sur chaque mètre carré. En effet, c’est la main-d’œuvre qui constitue la grande partie du coût travaux. À part cela, vous devez aussi payer le salaire de l’employé, les charges de l’entreprise, les déplacements, les équipements… sans compter la TVA à payer sur les matériaux et le service. On peut donc dire que réaliser soi-même les travaux est donc une option intéressante. De plus, vous pouvez trouver de nombreux tutoriels sur Internet pour vous aider à faire les petits travaux comme les travaux de décoration, la peinture, la pose de revêtements de sols et de murs… mais il faut quand même noter que cela demande du temps et de bons outils.

Réduire coût travaux immobilier

Si vous optez pour cette solution, voici mes conseils pour faire plus d’économie :

Penser à emprunter ou à louer les outils au lieu de les acheter

Dans l’accomplissement de vos travaux, il se peut que vous ayez besoin d’outils particuliers. Or, vous n’aurez besoin de celui-ci que ponctuellement, alors inutile de dépenser de l’argent pour l’acheter. En effet, ces équipements peuvent coûter très cher et je vous conseille donc de demander à vos proches de vous les prêter ou de les louer. De plus, on trouve de plus en plus de location pour ce genre d’équipement. Ainsi, vous pourrez trouver facilement des outils de qualité, au meilleur prix. Ce qui vous fait profiter d’un gain de temps et d’un meilleur rendu.

N’hésitez pas à comparer et à négocier pour avoir le meilleur prix

Si vous faites les travaux vous-même, il est fort probable que vous ne bénéficierez pas d’aides financières. Alors, il est important d’économiser sur chaque achat. Pour cela, prenez le temps de comparer les prix chaque fois que vous allez acheter des matériaux. Avec la multitude de boutiques en ligne sur le marché, vous pourrez trouver facilement l’équipement que vous voulez, mais avant de passer à la caisse, regardez ce qui se fait ailleurs et demandez des devis.

Profiter au maximum des aides pour financer les travaux

Bien que vous pouvez rénover vous-même vos immeubles, certains travaux nécessitent le service d’une entreprise de rénovation. Il s’agit des gros œuvres comme la toiture, la plomberie, l’installation électrique, la démolition, la rénovation de salle de bain et des combles… Mais ne vous en faites pas, car même dans ce cas, vous pourrez encore économiser de l’argent. En France, les financements aux travaux de réfection immobiliers constituent une source d’économie intéressante, surtout, si votre budget est restreint.

Pour réduire les dépenses énergétiques, l’État français a mis en place de nombreux services d’aides pour aider les investisseurs particuliers à financer les travaux de rénovation énergétique. Il s’agit principalement de l’isolation, la pose des cloisons, le changement de portes et fenêtres, l’installation de système de chauffage plus performant et qui consomme moins d’énergie… De plus, d’autres aides à la rénovation sont proposées pour ne citer que l’éco-prêt à taux zéro et la réduction de la TVA. En outre, avec la subvention pour les travaux d’entretien des immeubles anciens de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), vous pouvez bénéficier d’un financement allant jusqu’à 80 % de vos travaux. À noter que pour toute rénovation énergétique, vous profiterez d’une TVA réduite à 5,5 % ou à 10 %.

Par ailleurs, il faut savoir que pour pouvoir bénéficier de ces subventions, il faut que vos travaux respectent les normes. Pour cela, vous devez confier vos travaux à un professionnel certifié. Concernant le montant des aides, celui-ci varie en fonction du type de travaux à faire sur votre logement et de votre situation financière.

Contracter un prêt pour financer les travaux

Vous avez trouvé la maison parfaite, mais votre budget ne couvre pas toutes vos dépenses et vous ne savez pas comment financer les travaux de votre immeuble ? Choisissez entre les options suivantes :

Combiner le coût des travaux avec votre prêt immobilier

C’est une option intéressante si vous voulez acheter un bien ancien avec travaux, car le coût du crédit immobilier est largement inférieur à celui d’un crédit à la consommation. En effet, vous bénéficiez d’un taux d’intérêt réduit, des durées plus longues et d’une seule mensualité fixe. Cependant, il faut faire un devis travaux pour évaluer les coûts au moment où vous allez acheter votre bien immobilier. Généralement, les banques n’autorisent plus un prêt travaux lorsque vous avez déjà contracté ce type de prêt.

Un prêt travaux pour payer les factures des artisans employés

C’est la meilleure solution si vous avez déjà contracté un prêt pour l’acquisition de vos biens immobiliers. Parmi ses plus grands avantages, il y a la possibilité d’adapter les emprunts à vos besoins et la durée de remboursement plus courte. Avec ce type de crédit à la consommation, vous pourrez emprunter jusqu’à 75 000 euros. De plus, presque tous les établissements proposent ce type de service. Toutefois, vous devez bien comparer les offres avant de vous lancer. Pour cela, basez votre choix en fonction du montant du taux annuel effectif global, l’assurance et les frais de dossier.

L’éco-PTZ ou prêt à taux Zéro

C’est un type de prêt immobilier qui vous permet de financer tous les travaux d’amélioration de votre performance énergétique te ainsi baisser le coût travaux. Il est attribué pour les rénovations d’un logement utilisé comme résidence principale et qui a été achevé depuis plus de deux ans. Son montant peut atteindre 30 000 € et pendant toute la période de remboursement, le propriétaire ne paye aucun intérêt. Notez qu’il n’est assorti à aucune condition de ressources.

Share This