Pour beaucoup d’investisseurs, l’immeuble de rapport représente ce qui se fait de mieux en matière d’investissement. C’est pour eux la forme d’investissement ultime, ils pourraient même la comparer à une victoire au loto. Si vous lisez ces lignes, c’est que vous aussi aspirez à mettre la main sur un bien immobilier qui vous générera du cashflow et vous vous demandez comment faire. Pour commencer, dites-vous qu’il n’y a nul besoin d’être riche pour acheter un immeuble locatif. Le prix de celui-ci étant en partie défini par sa localisation et en province, il coûte bien moins cher que dans les grandes villes.

Pourquoi chercher son immeuble de rapport en province ?

Premièrement, pour le prix. Vous n’êtes pas sans savoir qu’un bien immobilier bien situé dans une ville avec un taux élevé d’habitants coûte cher. Pour le rentabiliser, vous devrez donc ajuster les loyers en conséquence et peu de locataires sont prêts à payer un appartement avec un prix exorbitant. Un nombre insuffisant de locataires signifie aussi moins d’entrées d’argent pour vous. Ce qui n’est pas l’objectif de votre projet immobilier. Ainsi, pour optimiser vos chances de réaliser une bonne affaire, je vous demanderais d’étendre votre regard dans les provinces et même à la campagne.

Si je vous dis ça, c’est qu’il y a des opportunités immobilières à saisir dans ce type de zone géographique. Bien entendu avant d’acheter un immeuble de rapport qui vous paraît bien, il convient de faire un travail d’investigation dans les alentours. Son prix peu élevé seul ne doit pas motiver votre achat. Entre autres, vous devrez vérifier qu’une demande locative est bien existante et si elle est suffisante pour justifier votre achat. D’autres éléments comme la présence de réseaux de transport en commun, le dynamisme économique, le dynamisme démographique, la proximité de commerces et d’écoles, etc. doivent attirer votre attention.

Par ailleurs, un immeuble situé en province profite du charme unique de sa localité. Un plus qui est difficile à trouver dans les grandes villes et qui peut déclencher chez les personnes en visite le fameux « coup de cœur ». Pour augmenter vos chances de créer cette émotion, ajoutez une belle couche de modernité au bien immobilier.

Acheter un immeuble locatif en province : les autres avantages

Être l’unique décisionnaire

Le premier avantage dont je vais parler est commun à l’acquisition d’un bien immobilier situé en province ou dans une grande ville. Il s’agit d’être le seul décisionnaire concernant la gestion de votre bien. Contrairement à une copropriété avec les longues réunions de syndic, les points de vue divergents, les copropriétaires capricieux… Sans oublier votre responsabilité qui pourrait être engagée en tant que professionnel or que vous n’avez pas les qualifications requises.

Sincèrement, avec un immeuble de rapport, vous évitez de sérieuses migraines, gagnez du temps et vous vous prenez bien moins la tête. Si une action doit être faite, vous l’effectuez au moment où vous le jugez nécessaire. Cela peut par exemple concerner des travaux pour améliorer votre bien. Dans ce cas précis, vous contactez le professionnel de votre choix en vous basant sur sa renommée et ses compétences, et non la même société que le syndic désigne.

Une meilleure rentabilité

En achetant l’ensemble des lots d’un bien immobilier dans le but de les louer, le prix du m — diminue. Si l’immeuble en question est localisé en province, ce coût est encore plus bas. De ce fait, une fois que vous aurez trouvé des locataires, votre rentabilité sera supérieure à un investissement fait dans une ville comme Paris.

Par ailleurs, si vous considérez que certains appartements sont trop grands vous pouvez prendre l’initiative de les scinder pour augmenter la rentabilité. Dans la mesure où les lots sont regroupés dans le même immeuble locatif, les travaux seront moins chers que si vous rénoviez des lots des immeubles en copropriété distincts.

Plus économique

Les économies réalisées en achetant un bien locatif en province s’étendent aussi aux frais bancaires quand vous achetez les lots d’un même immeuble. En effet, si vous enchaînez l’acquisition de plusieurs studios, vous devrez payer des frais bancaires pour chaque achat. Tandis qu’en achetant un immeuble locatif, vous n’aurez qu’à payer une seule fois et moins cher pour le tout. Je n’oublie pas les frais de notaire qui sont également à ne payer qu’une seule fois en achetant les studios d’un même immeuble.

Une concurrence moins rude en province

Dans votre quête de liberté financière et d’achat d’immeuble locatif en province, vos seuls concurrents sont d’autres investisseurs et éventuellement des promoteurs immobiliers. En effet, traditionnellement sur le marché immobilier, les acheteurs se composent en grande majorité de personnes en recherche d’une résidence principale. En tant qu’investisseur de bien locatif, vous ne jouez pas dans la même catégorie que ces dernières, sans vouloir être péjoratif.

Avec ce nombre moins grand d’acheteurs, votre pouvoir de négociation pour acheter un immeuble devient plus important que lorsque vous achetez une maison pour y vivre. Il va sans dire que vous avez de grandes chances de réaliser votre projet immobilier en bénéficiant d’une bonne ristourne.

Le bien prend de la valeur avec le temps

Pour augmenter la valeur de votre bien et des loyers, vous pouvez engager des travaux visant à optimiser les équipements disponibles ou en ajouter. Dans tous les cas, avec le temps, les prix de l’immobilier ont tendance à monter. Vous vous en rendrez bien compte en conservant votre immeuble locatif plusieurs années.

Puis si vous le souhaitez, vous pourrez commencer à revendre à la découpe le bien immobilier situé en province. À cette fin, vous devrez rédiger un règlement de copropriété et faire appel à un géomètre dont il faudra régler les honoraires. Enfin, comme vous vendez chaque lot de manière individuelle, leur prix à l’unité sera nettement supérieur à celui de l’immeuble entier en province. Si ce n’est pas la forme ultime de l’investissement, alors je ne sais pas ce que c’est !

Je termine cet article par un conseil : évitez d’investir trop régulièrement dans des immeubles de rapport afin de ne pas attirer l’attention du fisc.

Share This