C’est un fait ! Pour se constituer rapidement un patrimoine ou bien pour anticiper sa retraite, l’investissement locatif est une option à privilégier. Toutefois, pour apporter un sens à son projet et assurer sa rentabilité, il convient de trouver les bons locataires. Le locataire idéal se doit notamment de payer son loyer et de prendre soin de son logement. De même, il doit respecter ses voisins et les parties communes. En effet, pour les bailleurs, dénicher un locataire fiable et sérieux se révèle crucial. Et ce, afin d’augmenter ses chances de louer son bien immobilier sans risque d’impayés et de dégradations. Bien évidemment, cette recherche n’est pas toujours facile. Ainsi, pour vous aider dans votre démarche, voici quelques astuces que je vous invite à considérer lorsque vous devrez choisir parmi les nombreux candidats qui souhaitent s’établir dans vos logements en location.

Évaluer le bon loyer : un point à ne pas négliger pour trouver le locataire idéal

Pour dénicher un bon locataire pour votre logement, vous devez évaluer correctement le loyer à lui faire payer. De fait, les loyers vont vous permettre de régler vos dépenses (mensualités d’emprunt, charges locatives, impôt sur les revenus locatifs…). Raison pour laquelle vous ne devez pas sous-évaluer le montant du loyer. Cela ne veut pas non plus dire que vous pouvez être gourmand. Effectivement, un loyer trop élevé risque tout simplement de faire fuir les candidats les plus motivés pour louer vos appartements.

D’ailleurs, sachez qu’en tant que bailleur, même si vous êtes généralement libre de fixer le montant de votre choix ; dans certains cas, le loyer est soumis à des obligations. Par exemple, dans le cadre du dispositif Duflot, les loyers sont déjà plafonnés par zone géographique. D’autre part, dans le cadre de la loi ALUR, un loyer médian de référence est à respecter. Par conséquent, lorsque vous allez définir le montant du loyer de vos logements, ces différents points essentiels sont à prendre en considération. Mais encore, il importe impérativement d’effectuer une étude de marché.

Astuces pour trouver le bon locataire

Les astuces à prendre en compte pour trouver le bon profil

Il va sans dire que les « bons profils » sont à privilégier pour vos locations nues ou meublées. Concrètement, vous devez vous assurer du sérieux et de la solvabilité de vos futurs locataires.

Recherche de locataire : exiger un dossier complet au candidat

Pour chaque candidat à la location, vérifiez et analysez leur dossier qui doit comprendre les originaux et copies des justificatifs suivants :

  • Le contrat de travail
  • Le dernier avis d’imposition
  • Les 3 dernières fiches de paie
  • Les 3 dernières quittances de loyer de son ancien domicile
  • Un RIB

Selon le type de bail, vous pouvez également demander une caution. Le dépôt de garantie vous offre en effet une sécurité si le locataire n’arrive pas à payer son loyer.

Attention ! En tant que propriétaire du bien immobilier loué, il vous est interdit de demander les documents ci-après :

  • Un dossier médical
  • La carte d’assuré social
  • Un relevé de compte
  • Un extrait de casier judiciaire
  • Une photo d’identité
  • Un chèque de réservation

À noter que réclamer les originaux et copies des documents est primordial pour éviter les dossiers falsifiés et les candidats peu scrupuleux.

Identifier les profils à favoriser et à éviter

Pour réduire considérablement les risques d’impayés, il vaut mieux privilégier certains profils :

  • Personnes en CDI (contrat à durée indéterminée) avec plus de 2 ans d’ancienneté
  • Étudiants
  • Personnes ayant des revenus mensuels au moins égaux à trois fois le montant du loyer

Cela ne signifie pas pour autant que les intérimaires et les travailleurs en CDD (contrat à durée déterminée) sont à éviter. De fait, leur situation précaire ne suppose pas forcément que ce sont de mauvais payeurs. En outre, pour limiter les vacances locatives, pourquoi ne pas donner une chance aux personnes qui travaillent à proximité de votre immeuble ?

Pour ce qui est des profils à éviter, il s’agit surtout des personnes qui vont être difficiles à déloger. Il en est ainsi des seniors (locataires de plus de 65 ans) aux revenus modestes qui bénéficient d’une protection de la loi.

Juger le sérieux du candidat

Bien entendu, il ne faut pas considérer uniquement le revenu d’un candidat dans le cadre de votre recherche de locataire. Effectivement, avoir des revenus confortables ne veut pas nécessairement dire être bon payeur. De même, cela ne signifie pas que le locataire ne va pas provoquer de nuisances pour les voisins, aller à l’encontre des règles de copropriété ou être responsable de certaines dégradations au sein de l’immeuble. Ainsi, pour éviter les mauvaises surprises, vous devez avoir une idée plus précise de la personnalité de votre futur locataire. Pour cela, n’hésitez pas à en savoir davantage à son sujet en amont de la visite. Comment ? En vous renseignant sur les réseaux sociaux et en contactant ses anciens propriétaires.

Par ailleurs, pour savoir à qui vous avez à faire, vous devez prendre le temps de discuter avec le candidat. Tout au long de votre entretien avec ce dernier, n’oubliez pas d’observer son comportement. Est-il enthousiaste, réactif et ponctuel ? Qu’indique son langage corporel ? Est-ce que le courant passe ? Ne négligez aucun détail qui peut vous aider dans votre décision.

Louer un logement meublé : les astuces pour dénicher de bons locataires

Vous avez opté pour la location meublée pour votre investissement immobilier ? Alors, outre les astuces citées auparavant, voici d’autres conseils que vous pouvez suivre pour trouver un bon locataire pour votre logement meublé. D’une part, vous avez plusieurs solutions pour votre recherche de locataire :

  • Annonces immobilières en ligne (sites de petites annonces généralistes, sites spécialisés dans l’immobilier et sites de mise en relation inversée)
  • Bouche-à-oreille
  • Réseaux sociaux

D’autre part, que ce soit dans le cadre d’une location meublée classique, d’une location étudiante ou saisonnière, il peut être intéressant de passer par un professionnel pour assurer la gestion locative de votre bien immobilier. En effet, cela vous permet de gagner du temps et de vous faciliter la tâche au maximum. L’expert que vous avez mandaté pour s’occuper de la gestion locative se charge alors de :

  • Trouver et choisir les locataires
  • Encaisser les loyers
  • Signer les baux
  • Réaliser l’état des lieux
  • Gérer les travaux d’entretien (ménage)
  • Assurer les visites

En plus de la signature du bail, le gestionnaire locatif accomplit également d’autres tâches administratives comme la souscription aux assurances nécessaires.

Bon à savoir

Dans le cadre d’une location saisonnière, le propriétaire-bailleur doit remettre à son locataire un dossier de diagnostics techniques. Celui-ci peut être transmis de manière dématérialisée grâce à la loi ÉLAN.

L’importance de souscrire une garantie des loyers impayés en investissement locatif

Que vous ayez loué un logement vide ou meublé, vous devez impérativement vous couvrir contre les impayés. Effectivement, dans la vie, personne n’est à l’abri des imprévus. Les circonstances peuvent par exemple amener un locataire parfaitement bien solvable, honnête et soigneux à perdre son emploi, avoir un accident ou encore des problèmes de santé. Dès lors, pour éviter de vous retrouver dans une situation financière difficile, je vous conseille vivement de souscrire une garantie des loyers impayés (GLI).

Par ailleurs, si votre immeuble et votre locataire remplissent les conditions d’éligibilité, rien ne vous empêche de miser sur la garantie Visale. Cela vous permet de profiter d’une prise en charge en cas de loyers impayés et de dégradation du logement en location.

Share This