L’investissement immobilier, notamment dans le locatif, est un excellent moyen pour assurer ses vieux jours ou se constituer un patrimoine. Néanmoins, il n’est pas très judicieux de faire un placement dans ce secteur sans avoir certaines qualités. En effet, pour assurer le succès de son investissement, développer certaines compétences se révèle essentiel. Tout de suite les détails.

Pourquoi faut-il développer ses compétences en matière d’investissement immobilier ?

L’investissement immobilier n’est pas un simple placement d’argent. La rentabilité de cette affaire dépend essentiellement de votre savoir-faire. Bien évidemment, être un bon investisseur n’est pas une qualité innée. Bien qu’on ne peut pas tout maîtriser à la perfection, il est tout à fait possible d’acquérir les aptitudes nécessaires pour devenir un investisseur immobilier averti.

En fait, l’intérêt principal de développer vos compétences en la matière est de garantir la pérennité de votre projet. Par ailleurs, en décidant d’améliorer vos capacités d’investisseur, vous pourrez éviter de commettre certaines erreurs. Vous pourrez également approfondir vos connaissances dans divers domaines : comptabilité patrimoniale, gestion de patrimoine, fiscalité, relationnel, droit…

compétences investissement immobilier

Quelles compétences doit avoir un investisseur immobilier ?

Il va sans dire que pour investir dans l’immobilier, certaines compétences s’avèrent indispensables. Cependant, si vous êtes un investisseur en herbe, vous pouvez toujours les développer au fil du temps.

Avoir des objectifs à long terme

Se lancer dans l’immobilier implique l’établissement d’objectifs clairs, détaillés et réalisables sur le long terme. Toutefois, en tant qu’investisseur, les buts que vous devez fixer doivent à la fois garantir la bonne marche de votre activité et contribuer à l’amélioration de votre vie quotidienne. D’ailleurs, votre décision d’investissement doit résulter d’une profonde réflexion. Effectivement, avec des objectifs déterminés à la hâte et sans étude au préalable, votre projet peut provoquer des pertes financières au lieu de vous rapporter de l’argent.

Se doter d’une bonne capacité d’analyse

Effectivement, avant d’investir dans l’immobilier, il importe de bien comprendre le marché. Je vous conseille donc d’effectuer une étude approfondie du marché immobilier de la région dans laquelle vous envisagez d’investir. Se lancer dans une affaire sans savoir à quoi s’attendre n’est pas la meilleure façon de garantir la viabilité de votre projet. Ainsi, lorsque vous procèderez à l’analyse du marché, plusieurs éléments doivent être analysés :

  • Situation et accessibilité de la zone : il est préférable de choisir un endroit qui est desservi par divers moyens de transport
  • Nature du bien immobilier : il faut que vous fassiez en sorte que votre bien soit adapté au type d’investissement souhaité
  • Tendances et préférences sur le marché immobilier de la région
  • Règlementation en vigueur (avantages fiscaux — dispositif de défiscalisation ou possibilité de bénéficier d’une réduction d’impôt —, plafonnement des loyers…)

Par ailleurs, si vous optez pour un investissement locatif, un point essentiel est à ne pas négliger : le profil de vos locataires. Il est important de bien se renseigner sur la catégorie de personnes qui habitent et fréquentent la région. Et ce, afin de connaître leur pouvoir d’achat, le montant du loyer à fixer…

Disposer de compétences en comptabilité

L’investissement immobilier requiert de comprendre les flux de trésorerie et de justifier de compétences de base en comptabilité. En effet, sans celles-ci, vous ne serez pas en mesure de calculer la rentabilité financière de votre activité locative, de vente immobilière… En tant qu’investisseur, vous devez alors vous familiariser avec la comptabilité. En maîtrisant cette discipline, vous serez capable d’effectuer vous-même le suivi financier de votre projet. Cela, sans recourir aux services d’un comptable, ce qui vous fera économiser de l’argent.

Maîtriser l’art de la négociation et savoir prendre des décisions rationnelles

Oui, savoir négocier fait partie des compétences à développer si vous souhaitez devenir un bon investisseur immobilier. Et cela commence avec l’acquisition de vos biens immobiliers. Effectivement, vous devez être en mesure de négocier le prix du bien pour qu’il ne soit pas trop cher à l’achat. D’autre part, puisque l’acquisition d’un bien nécessite le plus souvent de solliciter un crédit immobilier, il faut faire preuve de persuasion pour convaincre le banquier. En outre, lorsque vous allez engager des artisans pour effectuer des travaux d’aménagement pour votre bien, votre capacité à négocier vous permettra de minimiser les dépenses tout en garantissant des résultats satisfaisants.

Par ailleurs, grâce à votre aptitude à la communication, vous serez à même de dénicher les meilleures offres et de bons locataires. Néanmoins, bien que votre sens relationnel soit un atout pour attirer les locataires et pour réaliser de bonnes affaires, vos décisions doivent toujours être prises de manière rationnelle. Autrement dit, lorsque vous devrez prendre des décisions concernant votre investissement, il convient de rester logique et de ne pas se baser uniquement sur l’aspect émotionnel. En adoptant cette attitude, vous serez en mesure de vous sortir d’une mauvaise passe et d’éviter les faux pas, car vous ne vous laisserez pas guider par vos sentiments.

Faire preuve de patience

À moins de miser sur la location saisonnière ou la location courte durée, vous devez attendre un certain temps avant d’obtenir un retour sur investissement. En effet, il faut laisser le temps à votre activité immobilière pour porter ses fruits. En plus, bien que vous ayez constamment l’envie de gagner de l’argent le plus rapidement possible, vous devrez être patient et attendre le bon moment pour investir.

Être conscient des risques

L’investissement immobilier demeure bien entendu un placement risqué. En effet, il existera toujours certains points, dont le contrôle peut vous échapper. Ajoutez à cela les imprévus comme la dégradation de votre patrimoine immobilier en raison d’un cataclysme naturel ou bien une crise économique. Ainsi, vous devez avoir l’aptitude nécessaire pour surmonter ces éventualités en établissant un plan d’action rattaché à vos objectifs d’investisseur. Ceci étant, afin de minimiser les pertes financières qu’elles peuvent engendrer.

Alors, pour limiter autant que possible les risques, je vous suggère de diversifier vos placements :

  • Investir dans l’immobilier locatif (immeuble de rapport, studio, appartement T1, T2)
  • Louer un meublé étudiant en choisissant le statut LMNP
  • Miser sur une SCPI : en détenant des parts sociales dans une société civile de placement immobilier qui est propriétaire de plusieurs immeubles, vous pourriez profiter de la rentabilité de ces derniers ainsi que d’une réduction fiscale
  • Passer par une plateforme de crowdfunding immobilier pour votre investissement

Share This