L’investissement immobilier fait partie des placements préférés des Français. De plus en plus de jeunes actifs s’intéressent justement aujourd’hui à ce placement rentable et sécurisant. Les retours d’expérience en la matière se font en plus nombreux. Alors, vous aussi, osez sauter le pas et ne laissez pas les médisances de certains vous empêcher de vous lancer. Vous avez tout à gagner à investir dans l’immobilier avant la trentaine. D’ailleurs, pour vous aider dans votre démarche, je vous dis dans cet article tout ce qu’un jeune investisseur a besoin de savoir pour réussir.

De bonnes raisons de se lancer dans l’investissement immobilier avant la trentaine

Si de nombreux jeunes se décident actuellement à investir dans l’immobilier avant leur trentaine, c’est que ce placement se révèle intéressant. En effet, il n’y a pas de moyen plus efficace se constituer un patrimoine. Que ce soit en réalisant une belle plus-value sur la revente d’une résidence principale, ou l’achat d’un bien pour ensuite le louer ou le revendre s’avère tout aussi bien profitable. Vous pouvez effectivement disposer d’un complément de revenu grâce aux loyers que vous percevez auprès de vos locataires ou de la plus-value issue de la revente du bien immobilier.

Mais encore, le marché immobilier est le plus souvent propice à l’investissement. En plus, vous avez tout à fait la possibilité d’investir sans pour autant justifier d’un apport personnel conséquent. Effectivement, vous pouvez financer votre projet immobilier en contractant un emprunt auprès d’un établissement de crédit. En outre, le fait de vous lancer dans l’investissement immobilier en étant encore jeune vous offre l’opportunité de bien préparer votre retraite. D’autant qu’en vous y prenant bien et à l’avance, vous pouvez profiter d’une retraite anticipée.

Par ailleurs, ce n’est plus un secret pour personne : la rentabilité d’un investissement dans la pierre dépasse le rendement d’autres placements comme l’assurance vie et le livret A. Sachez également que si vous optez pour un investissement dans l’immobilier locatif, la liberté financière est à votre portée. Bref, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas investir dans la pierre avant vos 30 ans.

Investir dans l’immobilier avant la trentaine

Investir dans l’immobilier quand on est jeune : comment faire ?

En tant qu’investisseur en herbe, voici quelques points que vous devez connaître pour vos premiers pas dans l’immobilier.

Misez sur l’investissement locatif avant votre trentaine

Acheter pour louer, voilà l’option la plus intéressante que vous pouvez choisir dans le cadre de votre investissement immobilier. De fait, cela vous donne l’opportunité de bénéficier de l’effet de levier immobilier. Concrètement, pour constituer un patrimoine et augmenter votre capacité d’investissement dans l’immobilier, vous n’avez qu’à vous endetter auprès d’un établissement de crédit (banque, organisme spécialisé…). Vous avez d’ailleurs bien plus de chances d’obtenir le soutien financier de ce dernier si vous optez pour la location pour votre projet immobilier. Vous avez en effet un argument de taille : le loyer perçu grâce à votre bien vous permet de rembourser vos mensualités d’emprunt.

Investissez à plusieurs

Il va sans dire qu’il s’avère bien plus aisé d’acquérir un bien immobilier à plusieurs. Effectivement, en vous associant à d’autres investisseurs, vous pouvez compter sur un levier financier plus important. Mieux encore, en investissant à plusieurs, les risques sont mutualisés. En plus, selon ce que vous aurez décidé avec vos autres associés, vous avez le choix entre différents montages juridiques pour concrétiser votre projet immobilier : société civile immobilière (SCI), société civile de placement immobilier (SCPI)…

Ne négligez pas l’emplacement de votre bien immobilier en location

Pour ne rien rater de votre investissement immobilier locatif, vous devez également tenir compte de la situation géographique du bien à acquérir. Dans cette optique, il importe d’étudier certains points essentiels comme l’attractivité locative du quartier, le montant du loyer pratiqué dans la zone… De même, faites preuve de réactivité, car où que vous investissiez, une bonne affaire ne se présente pas souvent sur le marché immobilier.

Quoi qu’il en soit, il peut être intéressant de vous implanter au départ dans les centres de villes étudiantes. Pourquoi ne vous concentreriez-vous alors pas sur les petites surfaces ? Cela vous permettra notamment de profiter d’un excellent rendement locatif et de limiter le risque de vacances locatives. Plus tard, si votre budget le permet, vous pourrez acheter un immeuble entier aux environs de grandes villes ou dans des zones dynamiques comme Toulouse, Rennes, Lille ou encore Nantes.

Privilégiez la location nue pour votre investissement dans l’immobilier

Au début de votre projet, vous devriez louer des logements vides. La location nue permet effectivement de changer de locataire moins fréquemment et de bénéficier de revenus locatifs stables. De plus, si vous réalisez de travaux d’aménagement qui donnent une valeur ajoutée à vos logements nus, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt.

Bien évidemment, une fois votre investissement immobilier bien lancé, vous avez tout à fait la possibilité de mettre certains logements en location meublée. Ce type de location vous permet notamment de profiter d’une fiscalité intéressante. En plus des avantages fiscaux, vous pouvez aussi compter sur un meilleur rendement locatif et bien plus encore.

Développez votre réseau

De nombreux intervenants travaillent dans le secteur de l’immobilier. Agent immobilier, notaire, artisans…, ils vous appuient dans la réalisation de votre projet. Faire appel à leurs services peut donner un coup d’accélérateur à votre investissement. D’autant que si vous pensez entreprendre d’autres projets immobiliers dans le futur, leur aide ne peut que vous être bénéfique.

Prêtez une attention particulière à la gestion de votre patrimoine immobilier

Bien entendu, au commencement de votre investissement, il vous incombe de gérer votre patrimoine immobilier. Toutefois, si vous en avez les moyens, il n’y a rien qui vous empêche de recourir à un professionnel de la gestion de patrimoine pour assurer cette tâche.

Jeune investisseur dans l’immobilier : les erreurs à éviter

Si vous envisagez d’investir dans l’immobilier avant vos 30 ans, certaines erreurs sont à éviter. Entre autres, le fait de :

  • Ne pas bien choisir les personnes avec qui s’associer
  • Manquer de préparation et de réflexion en amont
  • Bâcler son dossier de demande de financement
  • Ne pas effectuer une étude de marché

Share This