Que ce soit pour profiter d’un complément de revenus, se constituer un patrimoine ou préparer leur retraite, les Français sont aujourd’hui de plus en plus nombreux à investir dans la pierre. Il faut dire qu’en plus d’être rentable, l’immobilier ne connaît presque pas de crise. De plus, il représente l’un des rares actifs que l’on peut acquérir à crédit et sans aucun apport. Il est même conseillé de financer votre acquisition via un emprunt pour bénéficier de l’effet de levier. Néanmoins, si la grande attractivité et les avantages de l’investissement immobilier sont indubitables, en tant qu’investisseur débutant, il est parfois difficile de savoir par où commencer et comment faire. Dans cet article, je vous dis tout ce que vous devez savoir pour bien démarrer dans l’immobilier.

Investisseur immobilier débutant : les prérequis

Les investisseurs en herbe ont souvent tendance à penser que pour démarrer un business, notamment un investissement immobilier fructueux, il suffit de disposer d’une belle somme d’argent. Pourtant, bien s’entourer est aussi l’assurance d’un bon début dans l’immobilier. Ainsi, avant même de commencer à rechercher votre futur bien, faites en sorte de vous entourer de personnes compétentes travaillant dans le domaine comme les agents immobiliers, notaires, investisseurs, etc.

Par ailleurs, vous devez comprendre que comme toute chose, maîtriser le projet de A à Z est une composante essentielle qui préside à une bonne affaire. Dans un premier temps, pensez à bien définir votre profil d’investisseur. Ensuite, prenez le temps de vous former et de vous renseigner sur le montage du financement, la négociation, et surtout la structure juridique qui vous permettra de bien rentabiliser votre investissement immobilier. Ce dernier point est d’ailleurs très important puisque pour protéger votre situation financière, il peut être préférable de ne pas investir en nom propre. Autrement dit, vous devez faire de votre investissement potentiel une activité entrepreneuriale. Ce qui implique de choisir un statut juridique qui colle au mieux à vos attentes et vos exigences.

Guide de l’investisseur débutant dans l’immobilier

Investissement immobilier débutant : vers quel secteur s’orienter ?

Oui, un investissement immobilier constitue un placement sûr et rentable avec une foultitude d’avantages indéniables. En outre, sur le long terme, l’immobilier reste le placement qui représente le risque le plus faible comparé aux actions, métaux précieux, l’assurance-vie ou encore les liquidités. De fait, même en cas de forte crise, les prix ne s’effondrent pas en quelques jours. Mais encore faut-il trouver le type d’investissement qui correspond à votre profil d’investisseur et votre situation personnelle. Ceci afin de vous éviter quelques déconvenues et optimiser votre investissement immobilier. Dans les détails, on distingue deux grandes familles d’investissement immobiliers :

Investisseur immobilier débutant : investir dans l’immobilier locatif classique

Avec de nombreux bénéfices à la clé, l’investissement immobilier locatif dans l’ancien réhabilité fait aujourd’hui un tabac auprès des primo investisseurs. La part dédiée à l’investissement traditionnel en direct a d’ailleurs fait un bond de plus de 31 % en 2019. Il faut dire qu’en permettant au propriétaire de toucher des revenus mensuels non négligeables, la location d’un bien immobilier s’avère bien plus intéressante que d’en faire une résidence principale. Aussi, l’investissement locatif vous permet de constituer un patrimoine entièrement financé par le crédit et ne nécessite pas de mobiliser une épargne importante pour le remboursement. Plus encore, il vous permet de bénéficier de niches fiscales proposée et favorisée par l’État. D’autant plus que dans le monde de l’investissement locatif, le champ des possibles est vaste :

  • Investissement locatif résidentiel.
  • Location à court terme ou saisonnière (via Airbnb, Booking, Abritel par exemple…).
  • Immeubles locatifs commerciaux.
  • Location longue durée.
  • Et bien d’autres encore.

Bien sûr, quel que soit le type d’investissement locatif que vous souhaitez réaliser, il est important de trouver le bon bien, de l’entretenir et surtout de choisir le bon montage fiscal. En ce sens, il existe différents types de dispositifs (location nue, location meublée non professionnelle, le dispositif Denormandie pour l’immobilier ancien défiscalisant…) qu’il convient d’étudier avec minutie afin de rentabiliser au maximum votre investissement.

L’investissement pierre-papier : SCPI

L’investissement pierre-papier est un placement financier vous permettant d’investir facilement dans l’immobilier sans vous préoccuper de toutes les responsabilités qui découlent de votre investissement. Cela en vous permettant de déléguer entièrement la gestion de votre actif à un professionnel. En optant pour cette solution, vous n’aurez donc plus rien à faire une fois l’achat effectué sinon de suivre vos investissements, percevoir vos revenus et les déclarer. En pratique, il existe différents types de solutions pour investir en pierre-papier :

  • Les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI).
  • Le crowdfunding immobilier ou le financement participatif de projets immobiliers.
  • Les sociétés d’investissement immobilier cotées.

L’investissement pierre-papier via les SCPI reste plébiscité par les investisseurs. De fait, grâce à la possibilité d’investir dans divers types d’immobiliers aussi bien en France qu’à l’étranger, les SCPI vous permettent de trouver des investissements en fonction de chaque objectif de placement : revenus additionnels, transmission de patrimoine ou diversification des actifs. Dans les faits, en investissant dans une SPCI, vous devenez actionnaire et pouvez acquérir des parts immobilières avec un capital de départ relativement modeste. De plus, investir dans une SCPI peut vous faire bénéficier jusqu’à 10 % de rendement.

Comment financer un investissement immobilier ? Le guide

L’achat d’un bien immobilier peut se faire au comptant en utilisant vos capitaux propres. Bien sûr, pour mener à bien cette opération, vous devez disposer des fonds nécessaires. Toutefois, comme je l’ai évoqué précédemment, si l’investissement immobilier attire aussi bien les investisseurs débutants que les investisseurs avérés, c’est parce qu’il s’agit du seul placement finançable par crédit immobilier. D’ailleurs, ce mode de financement présente un véritable intérêt : l’effet de levier. Ce dernier permet de travailler un capital bien plus important puisqu’il permet de devenir propriétaire d’un bien qu’il est plus difficile de payer cash. De plus, vous pourrez mobiliser votre épargne sur d’autres supports. Sans oublier les avantages fiscaux qui vous permettent de déduire les intérêts d’emprunt sur les loyers que vous déclarez aux impôts.

Évidemment, en préambule à tout investissement immobilier, vous devez déterminer un certain nombre d’éléments tels que :

  • Le budget de l’investissement.
  • Le coût des mensualités.
  • Les meilleurs taux d’intérêt que vous pouvez obtenir.
  • Votre capacité d’emprunt.

Share This